10 Meilleurs sites de paris eSports à Kenya

Le Kenya est un marché à fort potentiel, mais le succès économique dans la région nécessite des soins et un plan d'affaires bien pensé. Même si les paris sportifs sont la forme de jeu la plus populaire dans l'industrie, les opérateurs qui cherchent à se développer dans cette région devraient adopter une approche à multiples facettes et proposer d'autres jeux de casino en ligne ainsi que des alternatives de paris. Près de 50% des 55 millions d'habitants sont connectés à Internet et ouverts aux paris sportifs. Le téléphone mobile est l'appareil le plus utilisé pour accéder à Internet.

Les entreprises offshore en profitent également car elles ne sont actuellement ni taxées ni réglementées. Pour une entreprise agréée, l'expansion au Kenya a un coût d'opportunité minime. Les meilleurs sites de paris eSports au Kenya incluent Betway, Melbet et 22bet.

10 Meilleurs sites de paris eSports à Kenya
Julien Moreau
WriterJulien MoreauWriter
ResearcherHaruki NakamuraResearcher

Le choix d'un mode de paiement qui fonctionnera correctement dans l'emplacement est également essentiel au succès. Les consommateurs doivent déposer de l'argent et retirer facilement leurs gains. Dans l'ensemble, le marché est en train de passer d'un marché principalement terrestre à un marché principalement en ligne, et de nombreux opérateurs à travers le monde capitalisent sur cette tendance. D'un autre côté, entrer sur un nouveau marché n'est pas une mince affaire. Melbet et le fournisseur local, Betika, font partie des sites de paris sportifs populaires au Kenya.

Histoire de l'esport au Kenya

La réglementation des jeux de hasard au Kenya a été promulguée en 1966. La loi sur les loteries et les jeux de paris du Royaume-Uni a été utilisée pour y parvenir. Le Betting Control and Licensing Board (KBC LB) a été créé en vertu du projet de loi à cette époque. L'objectif principal du Betting Control and Licensing Board (KBCLB) était de s'assurer que tous les types de jeu étaient légaux au Kenya.

Cependant, le projet de loi n'indiquait pas expressément que les jeux d'argent en ligne étaient autorisés au Kenya. Le premier opérateur de jeu en ligne du Kenya, un monopole d'État, a été créé en 2011. Le site, qui s'appelait betkenya.com, a finalement fermé. Depuis lors, le statut juridique des jeux d'argent en ligne est resté ambigu. Les parieurs kenyans ont commencé à chercher des opportunités de parier sur des paris sportifs à l'étranger.

Qu'est-ce qui a changé dans l'histoire de nos jours ?

SportPesa, le premier local livre d'esport en ligne, lancé en 2013 après avoir obtenu une licence d'exploitation BCLB. SportPesa était le seul bookmaker en ligne local à l'époque, il attirait donc de nombreux parieurs kenyans. Les entreprises étrangères ont profité de la latitude du BCLB pour obtenir des licences, et un flot de sites de paris en ligne a inondé le pays.

À la suite de la révision constitutionnelle de 2010, une multitude de nouvelles lois ont été mises en œuvre, modifiant radicalement l'environnement du jeu. La majorité des modifications ne s'appliquent qu'aux casinos physiques, laissant les casinos en ligne pratiquement inchangés. Suite à l'adoption du projet de loi, des casinos terrestres ont commencé à ouvrir dans toutes les grandes villes du pays, atteignant finalement un total de 30 casinos.

Paris et paiements mobiles

Les Kenyans utilisent beaucoup les services d'argent mobile. Ils demandent l'application sur leur téléphone pour effectuer un dépôt ou retirer de l'argent. Un agent d'argent mobile reçoit alors une notification et termine la transaction. Ils peuvent également effectuer des transactions sans numéraire avec M-Pesa. L'économie africaine est principalement axée sur les espèces et les cartes de crédit sont rares dans certaines régions.

De plus, de nombreux résidents vivent loin des banques et certains n'ont pas de compte bancaire. Les gens peuvent utiliser M-Pesa pour effectuer des dépôts qui peuvent être transférés aux bookmakers et aux casinos. En conséquence, les clients des entreprises de jeux en ligne ont augmenté grâce à ce service. Malgré les problèmes du système en espèces, les Kenyans peuvent effectuer des dépôts et des retraits sur des plateformes en ligne.

Esports de nos jours au Kenya

Comme indiqué précédemment, le marché du jeu au Kenya est énorme. Le marché devait atteindre 40 millions de dollars en 2020. Il a continué à se développer de manière significative en 2021. Le Kenya se classe au troisième rang en Afrique subsaharienne en termes de taille de marché, derrière l'Afrique du Sud et le Nigeria.

Bien qu'il s'agisse du troisième marché en importance en termes de taille, il compte le plus grand nombre de joueurs de la région, en particulier chez les jeunes. Cela suggère que les jeunes Kenyans dépensent beaucoup plus d'argent pour les jeux que les autres jeunes Africains.

Les paris sportifs est actuellement la forme de pari la plus répandue au Kenya, mais d'autres formes de jeu sont également disponibles. Naturellement, le football est le sport le plus populaire au Kenya, comme dans de nombreux autres pays africains. En raison de la popularité du football, les disciplines esports de la FIFA et du PES sont les plus populaires parmi les parieurs esports. La pratique des paris eSports au Kenya est sur une trajectoire ascendante depuis une demi-décennie.

L'avenir de l'esport au Kenya

Le Kenya est un leader africain du jeu sur Internet, avec un taux de pénétration d'environ 43 % et la plupart des gens accèdent à Internet sur leur téléphone. Le fait que la plupart des Kenyans utilisent les services d'argent mobile est une preuve supplémentaire que le Kenya mérite sa place sur le marché. Le service d'argent mobile le plus populaire du Kenya, M-Pesa, permet aux Kenyans de faire des demandes de dépôts ou de retraits en espèces à tout moment.

Les Kenyans utilisent également M-Pesa pour les transactions sans numéraire, ce qui s'est avéré particulièrement pratique depuis le début de la pandémie. Outre les choix d'argent mobile, l'économie du Kenya repose encore largement sur les espèces, ce qui signifie que les cartes de crédit sont rarement utilisées. Les Kenyans peuvent, bien sûr, utiliser M-Pesa pour effectuer des dépôts et retirer des gains des casinos en ligne et terrestres rapidement et facilement.

Le Kenya se dirige-t-il vers la légalisation ou s'en éloigne-t-il ?

Malgré la répression régulière des sites de paris esportifs, le pays se dirige vers la légalisation. L'industrie des paris au Kenya continue de prospérer et le gouvernement veut puiser dans les revenus disponibles. Par conséquent, ils délivrent des licences aux fournisseurs d'esports qui répondent à ces exigences.

Les casinos sont-ils légaux au Kenya ?

Au Kenya, les paris en ligne sont autorisés. Cependant, tous les sites de paris doivent obtenir une licence du Conseil de contrôle des paris du Kenya pour s'assurer qu'ils paient les taxes requises et respectent certaines directives réglementaires. Les Kenyans peuvent également s'inscrire sur un site de paris à l'étranger tant qu'il est réglementé par un gouvernement distinct. Le réviseur de paris Betting Sites Kenya s'assure que tous les sites de paris qu'il recommande sont légaux et fonctionnent bien.

Législation e-sport au Kenya

La réglementation des sites Web qui proposent des paris sportifs a été mise en œuvre par une loi adoptée en 2013. Le Conseil kenyan de contrôle et de délivrance des licences réglemente les jeux de hasard. Cependant, les restrictions s'appliquent en grande partie aux activités terrestres, ce qui a permis à un grand nombre d'opérateurs internationaux d'entrer sur le marché. Même s'il n'y a pas beaucoup de réglementation, le gouvernement est heureux de laisser les entreprises d'autres pays fonctionner librement dans le pays tant qu'elles n'enfreignent pas la loi.

Les législateurs kenyans avaient l'intention de changer cela. Gaming Bill 2019 a été préparé dans le but d'apporter des licences pour toutes sortes de jeux en ligne et de refondre entièrement l'activité iGaming en restreignant les opérateurs étrangers, en réglementant la publicité et en facturant des taxes. Cependant, il n'y a eu aucun progrès sur le projet de loi depuis novembre 2019, date à laquelle il était prévu pour une deuxième lecture.

On ignore actuellement s'il entrera bientôt en vigueur.
En général, la loi kenyane autorise la plupart des formes de jeu, y compris les paris sportifs, les billets de loterie, les jeux de casino et les machines à sous. La législation kenyane ne fait aucune distinction entre les jeux basés sur les compétences et les jeux basés sur le hasard, et il n'y a aucune restriction sur la façon dont les Kenyans peuvent placer des paris (à l'exception d'une limite d'âge).

Impôts

Le gouvernement du Kenya compte depuis longtemps sur les taxes liées au jeu. En 2018, le gouvernement a commencé à taxer les gains des parieurs, en plus de réduire les taxes sur les revenus bruts des jeux de 35 % à 15 %. L'entreprise n'était pas satisfaite de la taxe de 20 %, et lorsque la Kenya Revenue Authority (KRA) a commencé à faire valoir qu'elle s'étendait également aux paris, de nombreuses grandes sociétés de paris, telles que SportPesa, étaient prêtes à abandonner le marché.

Actes de paris au Kenya

La loi sur la protection des données de 2019

Cette loi réglemente le traitement des données personnelles par les sociétés de jeux et protège les droits des personnes concernées. Les fonctions des responsables du traitement et des sous-traitants sont également régies par celle-ci. La loi établit des règles sur la manière dont les sociétés de jeux peuvent obtenir des informations personnelles de leurs clients.

Le gouvernement a proposé une nouvelle mesure en 2019 appelée New Gambling Act of 2020 pour protéger les jeunes joueurs et évaluer les taxes liées aux paris. Le projet de loi proposait une taxe de 35 % sur la commercialisation des jeux de hasard tout en maintenant la taxe sur les gains de jackpot à 20 %. Il a également proposé d'augmenter les coûts des licences de jeu de 50 millions de Ksh (437062,94 $) à 100 millions de Ksh pour les sociétés de jeu en ligne et à 100 millions de Ksh (874125,87) pour les sites de jeu terrestres.

Le BCLB devait être remplacé par une nouvelle entité de réglementation, la National Gaming Authority of Kenya, en vertu de la nouvelle loi sur les jeux de 2020. Il propose également la création d'un tribunal d'appel des jeux pour aider à la résolution des litiges liés aux jeux. Le gouvernement a augmenté les taxes sur les jeux de hasard à 35 % en 2018, mais les a ensuite ramenées à 15 %.

La loi de 2020 promet de maintenir le taux d'imposition de 15 %, bien qu'elle ne fasse pas référence à l'ancienne taxe de 20 % sur les gains des joueurs.

Les jeux d'esport préférés des joueurs kenyans

FIFA est devenu l'un des jeux de console les plus populaires au monde, avec un marché florissant de l'eSport. Sur une base professionnelle, FIFA esports présente des équipes de plusieurs des meilleures équipes de football du monde. Les parieurs kenyans adorent miser sur ce titre.

NBA2K est devenu un incontournable eSport sur le tournoi circuits ces dernières années. Son importance sur le marché des jeux sur console (au moins aux États-Unis et au Canada), ainsi que sa ressemblance avec un sport du monde réel, en ont fait un choix préféré parmi les parieurs d'esports au Kenya. Étant donné que les marchés du jeu existent déjà pour leurs homologues du monde réel, NBA2K et d'autres jeux basés sur des sports du monde réel ont un avantage significatif sur d'autres jeux, tels que les jeux de tir à la première personne.

Parmi les joueurs kenyans, ces deux jeux sont les titres d'esports les plus connus. Les parieurs apprennent à parier sur d'autres jeux tels que Call of Duty et League of Legends, entre autres, grâce à la croissance actuelle de la connectivité Internet. Ces jeux d'aventure captivent progressivement les joueurs et ont le potentiel de devenir massifs.

Modes de paiement au Kenya

M-Pesa est le plus courant méthode de dépôt au Kenya. M-Pesa est utilisé pour payer un large éventail de dépenses, y compris l'électricité, l'eau, les achats et, bien sûr, les paris. Tout site de paris qui n'accepte pas M-Pesa n'est pas préparé à faire des affaires au Kenya!

M-Pesa est une méthode de paiement mobile populaire au Kenya, et elle est largement acceptée dans les casinos en ligne qui s'adressent au marché du jeu kenyan. Pour utiliser M-Pesa, les joueurs n'ont pas besoin de compte bancaire ni d'accès à Internet.

Au lieu de cela, on peut envoyer et recevoir de l'argent en quelques secondes sur la route s'ils ont des fonds dans leur portefeuille mobile. M-Pesa Paybill est un service qui permet aux utilisateurs de transférer de l'argent directement de leur portefeuille mobile vers le compte du casino dans les casinos en ligne qui acceptent M-Pesa. Alors que M-Pesa est la méthode de paiement la plus populaire, Airtel Money, les portefeuilles électroniques et les dépôts par carte sont également disponibles.

Monnaie et modes de paiement alternatifs

Les joueurs peuvent jouer sur plusieurs sites de paris sportifs en ligne avec des shillings kenyans. Cependant, ils doivent vérifier diverses évaluations pour déterminer si cela est possible avant de s'inscrire. Sinon, la plupart des Kenyans choisissent de jouer en dollars américains, en livres sterling ou en euros. Il peut y avoir des frais minimes associés à la conversion de devises.

Certains Kenyans choisissent de déposer et de retirer de l'argent en utilisant leurs cartes de crédit ou de débit car elles sont extrêmement pratiques et sécurisées. PayPal, Skrill et Neteller font partie des portefeuilles électroniques les plus populaires.

FAQ

Les joueurs du Kenya peuvent-ils parier sur les fournisseurs internationaux de paris sportifs ?

Il n'est pas interdit aux parieurs kenyans de jouer avec des fournisseurs internationaux de paris sportifs. Cependant, certains sites peuvent compliquer la création et la vérification de leurs comptes par les joueurs. Ainsi, les joueurs doivent faire suffisamment de recherches avant de choisir leur site de pari.

Les paris sportifs sont-ils populaires au Kenya ?

Les paris sportifs ne sont pas aussi populaires que les sports réels dans le pays. Cependant, au cours des dernières années, il y a eu un nombre croissant de parieurs pariant sur les esports. L'Internet facilement accessible a été un catalyseur clé.

Les paris sportifs sont-ils légaux au Kenya ?

Les paris sportifs sont légaux, comme tout autre jeu réel.

Les sites de paris esports offrent-ils des bonus aux joueurs kenyans ?

La majorité des sites de paris sportifs offrent des bonus à leurs clients kenyans. Ceux-ci peuvent prendre la forme d'un bonus de bienvenue, d'un bonus de cashback ou même d'une augmentation des cotes lors des paris.

Quelle est la méthode de paiement populaire pour les sites de paris sportifs en ligne au Kenya ?

Mpesa est sans aucun doute le moyen de paiement le plus populaire et le plus utilisé sur les sites de paris sportifs parmi les Kenyans. Le service est fourni par un telco populaire qui détient une part de marché de plus de la moitié de la population.

About the author
Julien Moreau
Julien Moreau
About

Julien, combinant le charme sophistiqué de la Côte d'Azur et une expertise incomparable en jeux en ligne, est la référence pour le contenu de casino localisé en français. Avec précision et passion, il redéfinit le discours ludique pour les francophiles.

Send email
More posts by Julien Moreau